Les découvertes du Tour de France 2021

Comme toujours, le Tour de France est une véritable scène pour les cyclistes et l’occasion est souvent parfaite pour les moins connus d’entre-eux de se montrer pour la première fois devant le grand public. Durant trois semaines, les plus trublions ou les plus appréciés ont donc une formidable raison de se montrer dans les échappées, les grands cols de montagne ou tout simplement sur les routes du Tour. 

« Tour de France » by Corvos is licensed under CC BY 3.0

Une routine rondement menée 

Si vous avez regardé le Tour de France ou d’autres compétitions internationales cette saison et ces dernières années, vous avez forcément observé que le home trainer avait fait son apparition de manière permanente sur les courses. En guise d’échauffement avant les départs fictifs ou dès l’arrivée d’une étape pour pouvoir récupérer à une cadence de pédalage fréquente, les cyclistes professionnels ont désormais l’habitude de grimper sur le home trainer. Non pas pour s’affuter et perdre du poids mais bel et bien pour rester dans une phase de récupération et de forme générale. 

Parmi les découvertes du Tour de France que nous nous apprêtons à vous citer, il existe des coureurs prêts à enchaîner avec la Vuelta à la fin de l’été, pour le dernier grand Tour de la saison. Les cyclos et autres amateurs de paris sportifs pourront d’ailleurs ériger l’un de ces cyclistes parmi leurs favoris, notamment sur Bet365, site spécialiste en matière de paris sur le cyclisme. 

La bonne récupération effectuée sur les home-trainer est alors d’ores et déjà primordiale pour le bon suivi de leur saison et de leurs différents objectifs. 

Quels sont les cyclistes professionnels à avoir crevé l’écran durant le Tour de France 2021 et s’être faits connaître du grand public ? 

Jonas Vingegaard

Il est la révélation de ce Tour de France 2021 sans contestation possible. Volant sur les pentes du Ventoux, il rappelle par sa silhouette fétiche des grimpeurs d’exception comme pouvait l’être Andy Schleck. 

Quelque peu dans l’ombre au début de cette saison 2021, le grimpeur danois a profité de l’abandon de son leader Primoz Roglic pour prendre la lumière. Jamais gêné par l’apparition de celle-ci, il a prouvé qu’il avait l’étoffe, à seulement 24 ans, pour remporter un Grand Tour. 

Dans quelques années, il sera à coup sûr l’un des rivaux de la star montante Evenepoel. Sa capacité à rouler dans l’exercice du contre-la-montre ayant été durant ces trois semaines, plus que démontrée. 

Il est encore trop tôt pour le dire mais il est probable que son équipe, la Jumbo Visma, compte sur lui pour le prochain Tour d’Espagne. 

« Jonas Vingegaard » by Getty Images is licensed under CC BY 3.0

Aurélien Paret-Peintre

Il est l’un des cyclistes français avec les épaules pour prendre la relève dans quelques années, d’une lignée de grimpeurs aériens, bien connus des amateurs de cyclisme français. « Élevé » sous l’égide de Romain Bardet au sein d’AG2R, le protégé de Vincent Lavenu a prouvé tout le bien que l’on pensait de lui pour les années à venir. 

Originaire de la Savoie, il dispose de tout ce qu’il faut – non loin du siège social de son équipe – pour continuer sa progression. Sans faire de bruit, il a réalisé de sérieuses prestations, à l’instar de ce qu’on lui prête habituellement. 

Prolongé juste avant le Tour de France jusqu’en 2024, il dispose d’un temps nécessaire et d’une confiance accrue de la part de Vincent Lavenu et des autres dirigeants de l’équipe pour continuer sa progression et peut-être un jour, jouer le podium sur les Grands Tours. 

Ben O’Connor 

Autre pensionnaire de l’équipe AG2R Citroën Team, l’Australien a éclaté aux yeux du grand public après son baroud d’honneur effectuée sur les pentes de Tignes, après une journée où les conditions climatiques finirent par ériger au rang de héros, chaque membre du peloton. 

Arrivé cette saison sous l’égide de l’équipe française, le coureur de 25 ans a démontré un potentiel exceptionnel et une capacité de résistance impressionnante. 

Brent Van Moer 

À l’aise en échappée et lorsqu’il s’agit de rouler, le Belge Van Moer de la formation Lotto Soudal a également démontré de bonnes dispositions lorsque la route s’élevait. Âgé de 23 ans, le cycliste prône de belles ambitions, dans la lignée d’un pays tout entier, habitué à côtoyer l’excellence au cœur du peloton professionnel cycliste.