Performances sportives et sexe : bonne ou mauvaise association ?

Si vous vous êtes déjà posé la question de savoir si pratiquer le sexe avant ou après une compétition sportive est une bonne chose, vous avez sans doute été confronté à toute et son contraire. Se priver de sexe permettrait d’être plus agressif et donc de fournir plus d’efforts. Mais jamais rien n’a été prouvé scientifiquement. Alors quoi ? Tentons d’y voir plus clair.

Le sport stimule la libido?

Se faire plaisir est au cœur du problème. On se fait plaisir en gagnant une compétition ou en soulevant plus de poids. On se fait plaisir en faisant du sexe. Cela peut être en duo ou en solo, à partir du moment où le plaisir est intense, il va agir favorablement sur notre esprit et nos capacités à se dépasser. Mais c’est avant tout une constatation car la science ne peut pas le prouver. Certes le sport peut entrainer une augmentation de la testostérone (hormone du désir) chez les hommes. On pourra alors s’adonner aux joies des sex-toys en solo (vous vous êtes déjà demandé qu’est-ce qu’une vaginette? Vous êtes prêtà vous adonner à ces plaisirs !) sous la douche ou partager ce moment avec une partenaire selon ses préférences. Mais le sport est aussi un moyen de se fatiguer et donc d’être moins performant.
Le problème reste donc entier ou presque car on sait que le sport joue un rôle non négligeable sur le taux de testostérone et donc faire du sport peut agir sur les performances sexuelles. On est bien, détendu et on a envie de faire l’amour. On se sent fort (et prêt à visiter le premier webshop de sex-toys connu !)

Il faut alors faire du sport pour une sexualité haut de gamme ?

Bon, si on part de ce postulat, on pourrait imaginer que pratiquer beaucoup de sport va améliorer considérablement nos exploits sexuels. Attendez, n’investissez pas au club de gym du coin ! Car trop de sport peut aussi avoir un effet inverse. Une trop grande fatigue va nous pousser à dormir et non à exceller. Une pratique intensive peut gâcher un moment de sexe. Et quand courbatures et blessures s’en mêlent, c’est encore plus difficile.
De même, si vous faites des compétitions sportives, le stress peut avoir un rôle négatif sur votre sexualité (mais aussi sur vos performances sportives). Le corps, surentraîné associé à la tension va avoir plus de mal à répondre aux demandes.

Une question qui n’a toujours pas de réponse

En fait, même si on peut lire de nombreux articles sur le lien entre sexe et sport, on reste bien souvent dans l’ignorance. Et il est vrai qu’il n’existe pas une seule et unique réponse. Car cela va dépendre avant tout de vous. Il faut savoir que pratiquer une activité sportive peut faire du bien si cela reste un plaisir. On aura alors plus envie de s’amuser et on sera meilleur au lit.
Les sportifs de haut niveau le savent bien. Il faut avant tout s’écouter. Pour certains, le sport sera amplement suffisant et ils n’auront pas besoin d’enchainer avec le sexe. Pour d’autres, ce sont deux activités qui sont complémentaires et ils assureront.
Et le sexe avant le sport ? Cela présente-t-il une différence ? On a pu noter que près de 60% des sportifs ayant eu un moment coquin avant une compétition ont eu de meilleurs résultats. Et ceux qui se sont adonnés à la masturbation ont encore plus été stimulés pour assurer en compétition sportive.
Une étude récente a toutefois montré une chose: si on pense que l’activité sexuelle est bonne, les résultats sportifs seront meilleurs et inversement. Donc, c’est avant tout une question personnelle. Si après des heures sur votre home trainer, vous avez encore de la ressource, pourquoi ne pas vous donner du plaisir ?

Rappelez moi
+
Rappelez moi!