5 bénéfices à faire du vélo

Que ce soit pour améliorer votre forme physique, votre santé ou votre équilibre bancaire, ou comme choix environnemental, faire du vélo pourrait être l’une des meilleures décisions que vous n’ayez jamais prises.

Vous n’êtes pas convaincu ? Voici 5 raisons de faire du vélo pour améliorer votre santé, votre bonheur et vos relations.

  1. Vous arriverez plus vite à destination

Faites vos trajets à vélo dans les principales villes de France et vous arriverez à destination en deux fois moins de temps qu’en voiture, d’après des recherches menées par Citroën.

En effet, si vous conduisez pendant une heure à l’heure de pointe, vous passerez plus de 30 minutes sans aller nulle part et en moyenne seulement 7km/h, contre une moyenne d’environ 12-15km/h en vélo. Si possible, allez faire vos petites courses avec votre vélo.

Un autre avantage est que, sur un vélo, vous pouvez profiter de la beauté de la nature avec votre enfant en utilisant la remorque velo modele samax.

Les 5 bénéfices à faire du vélo

  1. Vous dormirez plus profondément

Une promenade à vélo tôt le matin peut vous fatiguer à court terme, mais elle vous aidera à faire des nuits de qualité lorsque vous retournerez à votre oreiller. Les chercheurs de l’École de médecine de l’Université Stanford ont sollicité aux malades souffrant d’insomnie sédentaire d’exécuter de 20 à 30 minutes de vélo tous les deux jours. Le résultat ? Le temps nécessaire pour que les insomniaques s’endorment a été réduit de moitié et le temps de sommeil a augmenté de presque une heure.

« Faire de l’exercice à l’extérieur vous expose à la lumière du jour », explique le professeur Jim Horne du Sleep Research Centre de l’Université Loughborough. « Cela aide à synchroniser votre rythme circadien et débarrasse votre corps du cortisol, l’hormone du stress qui peut empêcher un sommeil profond et régénérateur. »

  1. Vous aurez l’air plus jeune

Selon une étude menée par les scientifiques de l’Université de Stanford, on remarque que le cyclisme régulier protège  l’être humain et lui assure une vie plus seine et confortable. En plus, le cyclisme défend la peau contre les effets nocifs des rayons UV et réduire les signes du vieillissement.

Le Dr Christopher Rowland Payne, dermatologue de Harley Street, explique : « L’augmentation de la circulation sanguine grâce à l’exercice physique apporte plus efficacement l’oxygène et les nutriments aux cellules de la peau, tandis que les toxines nocives sont éliminées. L’exercice crée également un environnement idéal dans le corps pour optimiser la production de collagène, en aidant à réduire l’apparence des rides et à accélérer le processus de guérison. »

  1. Vous boostez vos intestins

Selon les experts de l’Université de Bristol, le benefice du cyclisme s’étend profondément dans votre cœur.

« L’activité physique aide à réduire le temps nécessaire à la nourriture pour se déplacer dans le gros intestin, ce qui limite la quantité d’eau absorbée par votre corps et vous laisse avec des selles plus molles, qui sont plus faciles à évacuer « , explique le Dr Ana Raimundo, gastroentérologue à Harley Street.

De plus, le recours à des exercices aérobique peut aider à améliorer votre santé et a accélère votre respiration et votre rythme cardiaque. Tout cela, dans le but d’inciter et de pousser la contraction des muscles intestinaux. « En plus de vous empêcher de vous sentir ballonné, cela vous aide à vous protéger contre le cancer de l’intestin « , dit le Dr Raimundo.

  1. Vous augmentez la puissance de votre cerveau

Besoin que votre matière grise scintille ? Alors, pédalez. Des chercheurs de l’Université de l’Illinois ont constaté qu’une amélioration de 5% dans le domaine cardio respiratoire du cyclisme a conduit à une amélioration de jusqu’à 15 pour cent dans les tests mentaux. En effet, le cyclisme participe à la fabrication de nouvelles cellules cérébrales dans l’hippocampe, la partie responsable de la réflexion et la mémoire humaine, qui se détériore dès l’âge de 30 ans.

« Le cyclisme pousse le flux de sang et l’oxygène dans le cerveau, qui corrige les récepteurs. Cette opération permet l’humain d’anticiper et de se protéger contre la maladie d’Alzheimer », dit l’auteur de l’étude, le professeur Arthur Kramer.